Tu rêves ? Non, je vis !

(Daniel Pennac) 19/02/2020

Daniel Pennac m’avait déjà enchanté à plusieurs reprises et particulièrement avec « Mon frère » publié en 2018, roman très touchant qui m’avait inspiré un billet ému sous le titre Livre fraternel écrit le 25 avril 2018 peu après le décès de mon frère Etienne.

Aujourd’hui, il me touche à nouveau en plein cœur avec La loi du rêveur (éd. Gallimard), un roman d’autofiction dans lequel il raconte sa vie à travers ses rêves et son admiration pour un prince des mondes oniriques, le grand Fellini. Un livre étrange, drôle, amusant, bizarre où le rêve envahit la réalité et la noie à l’instar de la lumière qui coule de partout, dégouline des fenêtres des maisons et se transforme en rivière de couleurs qui inonde les rues du village rêvé par le petit garçon qui deviendra écrivain quand il sera grand.

Un livre fou et tendre qui aime les rêveurs, ceux qui chaque matin essaient d’écrire dans leurs carnets leurs délires nocturnes afin de les apprivoiser pour les lâcher ensuite dans leur quotidien et espérer ainsi changer le cauchemar du monde réel tellement froid et sinistre.

Dès le premier chapitre justement intitulé « L’inondation », Daniel Pennac cite Federico Fellini qui écrit dans son ouvrage Le livre de mes rêves (éd. Flammarion) cette phrase magnifique : « Lorsque j’avais six ou sept ans j’étais convaincu qu’il existait deux vies, l’une où l’on vivait les yeux ouverts et l’autre les yeux fermés ». Dans nos circuits limbiques, au plus profond de notre cerveau, notre mémoire stocke tous nos souvenirs, les vrais comme les imaginaires, les séquences réelles comme les inventées. Et quand nous fermons les yeux, sur l’écran noir de nos paupières closes se déroule alors un film où réalité et rêve se mélangent, s’entremêlent et se bousculent pour créer, en fait, notre vraie vie.

Bonne journée amie lectrice, ami lecteur et « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité» (citation d’Antoine de Saint-Exupéry, autre prince de l’imaginaire).

IMG_7196.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s