Drôle de fête

(Milan Kundera) 20/05/2020

Drôle de livre. Histoire sans queue ni tête. Drôles de conversations et monologues de quatre amis qui parlent sur un ton léger de leur mère absente ou aimée, du nombril des filles, de la tendresse méconnue de Staline, de la prostate de Kant, d’une plumette d’ange qui voltige au plafond… de la solitude aussi, surtout. Humour, poésie, philosophie, bizarrerie.

J’ai lu ce livre à tout berzingue, 140 pages seulement, sans toujours comprendre ce qui se cachait entre les mots. Derrière l’apparente facilité de lecture, un malaise. Celui de ressentir que ce monde est absurde, que nous ne sommes que des hommes et des femmes sur un bateau à la dérive. Tous nous finirons par couler. Sans laisser de traces. Même les plus importants d’entre nous. VIP ou pas, il ne restera de notre passage qu’un peu de poussière balayée par les vents du futur. À quoi bon s’en faire, c’est comme ça. « Il n’y a pas d’avance » comme on dit chez nous. Après nous, d’autres rameront, la vie continuera. Insignifiante.

Il ne faut donc pas la prendre trop au sérieux mais saisir ce qu’elle nous offre au moment où elle nous tend la main.

Je ne sais pas comment digérer cette lecture, j’y retrouve autant de gravité que de désinvolture, deux thèmes-clés chez Milan Kundera qui me donnent l’envie de relire La plaisanterie (Gallimard) et L’insoutenable légèreté de l’être (Gallimard), dont les titres évoquent bien le « nonsense » de nos vies.

En cette période difficile où chaque jour les mauvaises nouvelles envahissent nos écrans, où l’avenir s’annonce sombre, où notre vie sociale devient a-sociale, où notre système entre en « dépression », La fête de l’insignifiance (Gallimard) nous invite (c’est en tout cas ce que j’en ai compris) à relativiser, à prendre de la distance. À se détacher : « Quel plaisir de ne pas s’occuper de ce qui se passe en haut, quel plaisir d’être présent ici-bas »

Avec un peu d’humour, politesse du désespoir.

IMG_8488

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s