Trop tard ?

(Sophie Marie Larrouy – Mademoiselle Navie) 23/01/2019

Je lève les yeux vers ce coin de garage où sont rangés mes skis de fond. Vieux souvenir québécois. La dernière fois que je les ai chaussés, c’était durant l’hiver 2013. Depuis, plus de randonnée dans les chemins de campagne autour du village, soit par manque de neige, soit de temps. Ce matin, la couche est assez épaisse et comme on dit affreusement aujourd’hui quand on veut faire djeune : « ça devrait le faire ! ». Je me dresse sur la pointe des pieds pour attraper les lattes mais je m’arrête aussitôt car je me rappelle que j’ai mal au dos. Ce ne serait pas une bonne idée de prendre le risque de me rebloquer une articulaire. Une pensée me traverse alors rapidement l’esprit : « De toute façon, ce n’est plus de mon âge ». En effet, dans trois semaines, le mercredi 13 février, je fêterai (façon de parler) mon entrée dans la deuxième année de ma huitième décennie. La Belgique partira en grève nationale ce jour-là pour protester contre cet événement.

À défaut de ski de fond, je choisis d’aller faire un peu de sport cérébral à la bibliothèque de Nivelles. Hasard: les livres à l’honneur cette semaine traitent justement de l’âge. J’en choisis deux : « Les 201 livres qu’il faut avoir lus pour ne pas mourir idiot » (Marc Lemonier – éd. Remue-Méninges et « Comment ne pas devenir un vieux con » (Sophie Marie Larrouy- Mademoiselle Navie – éd. Marabout). Je feuillette sans tarder ce dernier, même si j’estime ne pas en avoir besoin, et constate dès les premières lignes de l’introduction que, merde alors, la phrase qu’il ne faut surtout pas dire si l’on ne veut pas devenir un vieux con, c’est celle que j’ai pensée ce matin : « Ce n’est plus de mon âge ».

Je fonce alors à la dernière page où les autrices proposent une solution pour ne pas se faire essorer par la grande machine à laver de la vieillesse conne: « Devenez cette cool génération de nouveaux vieux, hyperconnectés à leur temps, acceptant de prendre de l’âge – donc de la sagesse -, ce qui permet d’être consulté comme une référence et de donner son conseil avisé mais uniquement lorsque celui-ci est sollicité, hein… »

En clair, ça veut dire que je dois la fermer plus souvent. Je crains que ça ne va pas être possible 

IMG_2579.jpg
IMG_2524.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s