Bonjour tristesse ?

(Yann Moix) 18/02/2019

Dans son bref roman Rompre (éd. Grasset), conçu comme une interview imaginaire de l’auteur, Yann Moix décrit avec complaisance, narcissisme et impudeur son incapacité d’aimer. Et de se faire aimer. Un dialogue désespérant, remarquablement écrit. Les formules fulgurantes giclent à chaque page. Si le fond est sombre chez Moix, la forme est brillante.

Si j’ai lu son livre, c’est bien sûr suite à la polémique provoquée par ses déclarations au magazine Marie-Claire : « Je suis incapable d’aimer une femme de 50 ans. Elles sont invisibles. Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. » Parmi le déchaînement de colère déferlant sur les réseaux sociaux, un commentaire m’avait particulièrement choqué : « Yann Moix est une insulte à la littérature ». Une remarque bête et injuste, émise par quelqu’un ou quelqu’une qui n’a probablement jamais lu une ligne de lui. Aujourd’hui, c’est à la mode de laisser son ignorance s’exprimer sans complexe.

Insulte à la littérature ? C’est la pire insulte que l’on puisse adresser à Moix, lui qui dans son livre affirme que la seule ambition qui l’anime, lui l’hyper-actif multi-fonctions, est d’être reconnu comme écrivain. Son incapacité d’aimer et de s’aimer aujourd’hui provient, entre autres, de maltraitances physiques endurées dans son enfance et d’humiliations psychologiques liées, en partie, à ses débuts d’écriture. Ses parents volaient et lisaient ses poèmes secrets à leurs invités pour s’en moquer, brûlaient ses débuts de romans, jetaient ses dessins à la poubelle. Le désespoir envahit dès lors très vite le jeune Moix qui écrit aujourd’hui « (Chez moi) La mort de l’amour commence à l’instant où il naît… L’amour de l’enfance ne m’est pas un paradis perdu, mais un enfer perpétuellement retrouvé… Je suis un enlaidisseur de beauté. Je suis un gâcheur d’amour. Je suis un casseur de jeunesse et de fraîcheur » (p 74).

Ces mots sont d’une immense tristesse, dis-je, mais aussi d’une grande beauté car ils nous rappellent « à l’insu de leur plein gré » qu’il ne faut gaspiller aucune miette d’amour. Belle semaine à tous.

IMG_2820.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s