Autarcie

(François Lenglet) 12/07/2019

Je suis seul à la maison aujourd’hui. Seul maître à bord après Dieu.

Pas un bruit aux alentours, sauf un merle qui siffle et quatre poules qui discutent. J’entends aussi quelques grattements sous le plancher de ma cabane, une famille de rats vient de s’installer, je pense, au vu d’un trou à proximité où traînent quelques grains de maïs volés au poulailler.

Je fais le tour du potager, la terre est sèche et dure comme de la pierre, en attente d’une pluie qui tarde à venir. Mais cet après-midi ça va tomber, on espère pas trop violemment, les hautes roses trémières n’aiment pas ça, les groseilles non plus. Quant aux pommes, elles s’en fichent et moi aussi, elles ne seront pas comestibles cette année, elles sont piquées par le carpocapse ou ver du pommier qui s’est infiltré à l’intérieur où il va passer l’été au frais au milieu d’un garde-manger juteux et sucré.

Que m’offre le jardin aujourd’hui ? Oh ! ces jolies princesses me font envie, j’en cueille deux grosses poignées pour midi que j’accompagnerai des œufs du jour et d’une mayonnaise-maison. What else ?

Et je ne sors pas de chez moi. J’ai commencé la lecture de Tout va basculer en 2019 de François Lenglet (éd. Albin Michel), c’est intéressant mais ça ne me donne pas trop envie d’aller dans le monde aujourd’hui.

Bonne journée à vous !

IMG_4863.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s