Lire dehors

(Yann Moix) 09/07/2018

Les vacances sont un moment idéal pour lire.

D’abord flâner dans une bonne librairie. J’ai de la chance, à Uzès se trouve une des plus belles boutiques de livres de France, la librairie Parefeuille sur la Place aux Herbes. J’y ai acheté, entre autres, la lettre de Yann Moix au Président de la République le conjurant d’aider les jeunes exilés courageux que l’on qualifie, trop souvent à tort, de simples migrants, de personnes cherchant à changer de lieux alors que l’exil est une aventure épouvantable pour sauver sa vie. Oui, il faut les aider à quitter la vie horrible qu’ils subissent à l’extérieur, dormant dehors « sous la pluie, dans le vent, sur la neige, dans la boue… » Dehors (éd.Grasset) est un livre terrible, un cri désespéré écrit avec force, parfois rage. « Le migrant veut vivre ailleurs, l’exilé ne veut pas mourir là »

Je lève les yeux, m’arrachant quelques instants à cette lecture difficile, moi qui suis confortablement assis dehors à l’ombre des platanes, savourant la douceur d’une matinée de vacances sous le soleil et le ciel bleu. Mais pourquoi lire ce genre de bouquin alors que tu es là pour te détendre et écouter le chant des cigales ? me direz-vous.

Parce que les vacances, ai-je écrit plus haut, sont un moment idéal pour lire. Pas pour se chloroformer.

IMG_9986.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s